retour

Financement

Financement

Que ce soit pour lancer votre entreprise, réaliser un projet d’expansion, racheter un partenaire, acheter un concurrent ou simplement rester en affaires pendant une période creuse, vous êtes constamment confrontés au problème numéro 1 de l’entrepreneur : le manque de fonds. C’est bien connu : les banques vous offrent un parapluie quand il fait beau mais veulent vous le retirer si l’orage approche.

Élaboration de la méthode de financement

Plusieurs modes de financement s’offrent aux entreprises, comportant chacun leurs avantages, inconvénients… et complexités. Il est souvent difficile de bien analyser les différents produits que l’on vous offre et de bien saisir les répercussions à long terme pour vous et votre entreprise.

Financement par endettement

  • Il y a bien sûr le financement traditionnel offert par les institutions financières comme les banques et les caisses populaires. Il est basé principalement sur la performance financière antérieure de l’entreprise et calculé en fonction de la valeur des actifs donnés en garantie : immeubles, comptes-clients, véhicules, etc. Il est relativement simple à obtenir et les taux sont compétitifs. Il est cependant difficile de déroger au cadre institutionnel.
  • Il est possible d’obtenir du financement d’organismes gouvernementaux et paragouvernementaux, tels que la Banque de développement du Canada, la Société générale de financement, etc. Les modalités sont souvent simples, plus souples que ceux des institutions financières mais les taux d’intérêts sont habituellement plus élevés et les frais d’analyse et de mise-en-place souvent onéreux.
  • Une autre source de financement possible porte sur les prêts privés. Cette catégorie regroupe le financement privé par des entreprises ou des particuliers, les investisseurs providentiels (Ange du Québec) ou même le « Love Money » (famille).  La décision de vous accorder un prêt porte principalement sur leur analyse de risque ainsi que sur le potentiel de votre entreprise à faire fructifier leur argent. Les taux intérêts plus élevés sont donc à prévoir. À vous de démontrer que votre entreprise est financièrement prometteuse !

Financement par émission d’action

  • Au lieu de procéder par voie d’endettement, il vous est également possible d’utiliser l’autre façon de lever des capitaux, soit l’émission de capital-actions.
  • À ce sujet, la voie la plus naturelle qui s’offre à vous est la recherche d’un ou plusieurs partenaires prêts à investir dans votre entreprise, soit de façon passive ou bien en y travaillant avec vous, selon votre désir et, bien sûr, selon l’intérêt et les compétences du partenaire. À ce moment, il importera de bien évaluer votre entreprise et de bien peaufiner les détails et modalités de ce partenariat.
  • Il existe aussi la possibilité de procéder à un appel public, mais l’émission d’actions par l’intermédiaire des marchés boursiers demande le respect de plusieurs exigences et contraintes auxquelles ne répondent pas la plupart des PME.

Affacturage

  • L’affacturage est une méthode de financement qui demeure peu utilisé au Québec. Elle consiste à vendre vos créances à un institution financière pour un montant inférieur à la valeur nominale pouvant atteindre 90 % de celle-ci. Ce type de financement permet d’obtenir des liquidités rapidement et ainsi augmenter la croissance de votre entreprise. Évidemment, certains critères doivent être respectés…

Aide à la recherche de capitaux 

Notre implication presque cinquantenaire dans le milieu des affaires nous a permis de développer un large réseau de contacts et connaissances dont vous pourrez profiter lors de vos recherches de financement. N’hésitez-pas à communiquer avec nous. Nous pourrons analyser vos besoins et vous diriger vers les solutions les mieux adaptées.

Aide à la préparation de document de financement

Un élément primordial lors d’une demande de financement est la présentation de l’information financière. Celle-ci doit être récente, précise et répondre aux besoins du prêteur ou de l’investisseur. Outre les états financiers récents et les documents internes tels que liste de clients, carnet de commandes, comptes-clients et comptes-fournisseurs, il vous sera demandé un plan d’affaires, des prévisions financières, des budgets et autres documents semblables. Il est essentiel que votre présentation soit le mieux étoffée possible dès le départ afin d’éviter que votre projet ne soit rejeté au premier regard. On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression!

Désinvestissement

Vous pouvez également aller chercher des capitaux frais en analysant vos actifs et en vendant les éléments moins névralgiques pour votre entreprise. Que ce soit, par exemple, une division non-essentielle, des équipements ou véhicules sous-utilisés, il y a souvent plusieurs actifs dont on peut se débarrasser en confiant certaines opérations en sous-traitance. Quand il faut, il faut!